Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 23 novembre 2012

rien à voir !!!

croissance-en-baisse-pour-la-france-selon-la-commission-europeenne-(photo-afp).jpg

Ne croyez surtout pas que je veuille modifier mes habitudes, mais je ne sais pas où parler de ce sujet...

L'économie, la politique etc... ne sont pas sujet à dissertation sur le présent blog, en tous cas, très rarement et sans intention de ralliement... Ceci étant je viens de passer une bonne partie de la semaine dans un "petit pays" européen mais pas dans cette union cacophonique dont nous la France sommes représentatifs (mon oeil) : la Suisse ! Et cela fut un vrai bonheur. J'y étais pour le travail mais néanmoins c'était  remarquable....

r-CROISSANCE-2011-large570.jpg

Car il y a quelques semaines j'étais aussi de sortie , en France, à Paris (je ne me trompe pas en disant que c'est la France - oups ?!), pour les mêmes raisons, représenter mon entreprise  sur des "foires" technologiques...

Rassurez vous, je ne vais pas vous parler de technologies, ni d'ailleurs de mon travail et/ou métier... Mais je souhaiterais tout simplement faire un parallèle entre une nation progressiste, riche et entreprenante et une autre, qui va de marasme en laisser aller, de soumission en dépendance, de quiétude en pesimisme... j'arrête là, vous devez savoir quel pays je vise en deuxième partie de phrase.

Dans les allées des halls de Villepinte, le passage a été quasi libre, on pouvait même faire le pari de faire cent mêtres sans rencontrer qui que ce soit, à Bâle d'où je reviens, c'était impossible par endroits de marcher sans se laisser emmener par le flux ininterrompu des visiteurs... et pourtant que de grands noms à Paris/villepinte, et à l'opposé que d'entreprises connues mais souvent moyennes et pas de CACquarantistes par exemple, occupant des centaines de mêtres carré d'exposition pour l'oeil et pas la compétence...

Et quelle "humanité", quelle différence dans l'accueil, quelle autre façon d'aborder le visiteur, pas d'agressivité, pas de vendeurs cravatés à la Hollande (de travers), pas de gars en bras de chemises,mal rasés, tracts de pub, bas de gamme, en mains... etc... Non : une population des stands très rigidement sappée, conservatrice et respectueuse, aucune autre attention ou intention que d'être accueillante et non contraignante !

On voyait là que la Suisse malgré sa "petitesse" territoriale dispose d'un potentiel industriel de premier ordre et rétribuant de surcroît : crise , inconnue au bataillon !!

Alors à quoi est-ce dû ? Par exemple, 42/44 heures de travail habituel par semaine, une fierté d'être et de faire aussi bien avancer une si petite (en surface) nation, je dis cela en comparaison au terme de "grande nation" usité pour désigner la France outre Rhin et en Suisse aussi...

Vivre en Suisse coûte un pognon fou, les loyers sont exorbitants mais tout est en rapport, les salaires, l'art de vivre, la qualité de vie. L'accueil, la simplicité dans le contact, le bonheur de bien gagner sa vie et tout ce qui va avec.. les vraies grandes et belles bagnoles, tu peux sans crainte traverser la rue, tu es respecté... le tram désuet mais où l'on se lève pour la personne agée, le monsieur qui boite (moi dans ce cas...), alors que, quand j'ai pris RER et Métro jusque Gare de l'Est j'éttoufais, on me marchait sur les pieds, pas d'excuses.. je tenais ma valise à deux mains, j'avais fermé les tirettes de mes poches intérieures..; vous voyez bien ce que je veux dire..

Là, hier et avant-hier, je ne me suis jamais senti autant en sécurité... j'ai été en Angleterre un peu plus tôt le mois dernier (une journée aller / retour) - mais là aussi j'ai eu cette même "tranquilité" quoique relativement moindre, mais je n'étais pas dans cette "imbroglio français" que j'essaye de ne pas trop décrire en profondeur et trop fortement critique, mais que je ressens de plus en plus ! Alors : cela vient-il de mon âge, de ma "position sociale", de mon côté "droite" ou je ne sais quoi trouver..? Ou est-ce vraiment bien le temps venu de rendre mes con-citoyens con-scients de ce qui devrait con-stituer l'effort que chacun aurait à con-céder pour con-tribuer à l'évolution de notre con-dition de vie actuelle ?

Hollande est désespérant, je ne dis pas que Sarkosy serait meilleur... mais faut - il continuer à leur laisser la main pour nous conduire au chaos qui est évitable selon moi...et beaucoup de personnes responsables et conscientes du délabrement environnant !

gehalt-symbolbild-quer-11432353__MBQF-1294034584,templateId=renderScaled,property=Bild,width=465.jpg

Allez hop : très bonne fin de semaine !!

God loves you and so do I !!!!

Doume

nota : merci au "net" pour les photos !

Commentaires

sub-CON-tractor, la MESSE est dites.

Écrit par : alsacop | vendredi, 23 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et tu publies ce billet dans une rubrique qui s'appelle "humour" ... !

Bonne soirée

Écrit par : anne | samedi, 24 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

humour anglais ou suisse bnien évidemment ma chère Anne !
Bonne fin de dimanche !
Doume

Écrit par : Doume | dimanche, 25 novembre 2012

Amusant...un cousin italien vivant en Suisse, me disait travailler contractuellement un maximum de 50h/semaine. Bon, à la vitesse d'un Suisse mais tout de même.

Écrit par : alsacop | mardi, 27 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

j'ai lu dans le SPIEGEL business : les patrons et dirigeants allemands ne travaillerait pas trop... entre 70 et 80 heures par semaine, - je me situe entre les suisses et les allemands... dis Alsa combien de temps on travaille quand on est retraité ? hein ?
Bises à la femme du pot' qui n'a "plus" le temps !!
Doume

Écrit par : Doume | mercredi, 28 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

Humour ou coup de gueule?
J'avais lu ou entendu il y a déjà qq temps que la France (lire les français, ndlr )avait des idées mais ne savait pas les vendre...

Écrit par : Louis-Paul | mercredi, 28 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

LP je crois que d'une "certaine" façon, c'est un vrai coup de gueule, mais je le dis dans le texte c'est "à cause" de ma "condition" personnelle de "travailleur...
et c'est très vrai que les idées françaises ne se vendent pas sur le territoire, mais elles s'en vont ailleurs.. où l'on sait les reconnaître, les rémunérer et les exploiter...
bonne fin de journée...
Doume

Écrit par : Doume | mercredi, 28 novembre 2012

Ca doit bien faire longtemps que tu n'a pas été en Suisse Allàémanique alors ou bien t'as visité le pays des bisounours ici à Bâle la réalité est tout autre et ta description idyllique c'est celle de la Suisse y a 20 ans quand j'y suis arrivé depuis c'est plus du tout la même chose...

Écrit par : Jipes | mercredi, 28 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

Salut Jipes
je crois que tu travailes à Bâle si j'ai bon souvenir (labo ?) néanmoins je maintiens mon opinion et la rapporte au monde "industrie mécanique etc..." - bien sûr pour le "frontalier" ça ne doit être mieux qu'en Allemagne où j'ai travaillé, il y a longtemps quelques années et par périodes au cours de dernières 15 années... si tu ne connais que "moins" la France (et je ne parle pas de l'Alsace !) et son "esprit travail" dont il est question dans ma note, je ne tiendrais pas la discussion.. mais le fond de la note c'est l'attitude face au travail et face à un boulot de contact (humain) qui se veut être son propos...
bonne journée à toi...
Doume

Écrit par : Doume | jeudi, 29 novembre 2012

Pourquoi ne pas prendre le taxi ?

Écrit par : alsacop | jeudi, 29 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

ce fût le cas aussi ! mais pour aller "manger" - ça par contre on trouve mieux en Alsace §§
;o)

Écrit par : Doume | jeudi, 29 novembre 2012

Écrire un commentaire