Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Trois Janvier 2021

31122020 10h matin.JPG

En entamant cette quatorzième année, j'ai parcouru les liens aux blogs que je traîne depuis mes débuts et le constat d'abandon est flagrant. Que de fois j'ai ouvert ces pages en pensant c'est aujourd'hui que j'arrête il n'y a plus d'intérêt à continuer... j'ai souvent laissé passer des semaines , voire des mois et malgré cela je n'arrive pas à arrêter déjà parce - que il y en a des souvenirs sur les pages passées, il a tellement de rappels de ces jours heureux où tout le monde participait à la vie du blog de l'autre, à la vie des autres si on peut le dire...

Dans ces années de fortes relations amicales et virtuelles se sont forgées et j'en suis très heureux, j'aime toujours quand mes contacts, féminins le plus souvent viennent lire et laisser trace de leur passage, surtout sur ce blog qui était voué à la relation et aux papotages, voire aux notes confidentielles souvent  et racontant ma (notre) vie avec ses aléas et ses bonheurs...

Dois-je regretter ? certainement pas et je veux ici féliciter celles et ceux qui au long des ans ont insisté, celles et ceux que je fréquente quasi journellement et qui continuent à m'apporter de la distraction, leur réflexion, leur amour de la nature, des autres etc...

Promis je vous retrouverai ici aussi pour continuer de lier nos amitiés virtuelles, dont une s'est concrétisée, physiquement, il y a quelques années... et d'autres qui se sont renforcées à cette quasi proximité établie qui est presque réelle...

Tout cela parce-que finalement je ne peux me passer de vous en quelque sorte... Alors à très vite ici ou sur mon blog photo et écriture :

http://vupardoume.blogspot.com/

Bonjour les ami(e)s

liens deja.JPG

 

 

 

 

 

Commentaires

  • C''est pourtant vrai que la blogosphère comme dit si bien Rosa se vide inexorablement au profit d'autres réseaux. Tu en avais d'ailleurs fait un billet si mes souvenirs sont bons.
    Et pourtant, ce n'est pas faute de passer voir si la lumière perce sous la porte de tel ou telle... mais même mes visites sont devenues plus épisodiques.
    Mon propre blog que j'alimente si peu souffre d'un vide intersidéral.
    Et si on disait que cette année qui vient de s'achever, pourtant propice aux échanges virtuels, était malgré tout la cause de ces silences ? Quand il ne se passe rien bah, y a rien à dire...
    Allez, gageons que nous reprendrons ici ou là un rythme digne de nos premiers rendez-vous !
    Je t'embrasse ainsi que ta Do merveilleuse.
    Anne

Écrire un commentaire

Optionnel