Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dodo & Doume - Page 5

  • ... sur moi... sur nous...

    Cette note répond à un petit échange entre Rosa et Alsacop... sur une de mes précédentes notes. Elle dit la vérité et elle gènera peut être mon pot' une fois parue.. mais

    ... à vrai dire Rosa, je suis encore mieux que ce que tu imagines, à bientôt 56 ans, je suis encore propriétaire de mes cheveux, je n'ai pas de barbe, longtemps, 28 ans, j'ai arboré une moustache bien entretenue, et depuis la naissance de mon fils, je suis rasé de près (sauf le samedi) tous les jours. Je ne mets que très rarement des pantalons non repassés (;-), et je porte cravate quasiment tous les jours, une élégance naturelle, je mesure 1m75 et suis malheureusement porteur (souffrance de ma jeunesse) de lunettes qui de nos jours ne se voient plus (tellement elles sont fines et adaptées)... J'aime être bien mis et depuis toujours mes copains me mettaient plutôt au rang de concurrent auprès de nos éventuelles conquêtes... mais longtemps j'ai été timide avec les filles... pour finir, mon copain Alsa m'ayant fréquenté près de 5 ans entre 1976 et 1980, ne peut dire que du "mal" de moi, vu qu'il l'a certainement pensé (lol comme il dit), mais si nous y regardons de près, lui est "énormément" différent, beaucoup plus "moderne" et anti-conformiste, un soixant'huitard quoi, moi je crois qu'il n'aime pas avoir moins de succès qu'un autre, il n'est pas timide, il est même un peu "gueulard"... un "chef" quoi ! Voilà assez dévoilé, je peux trouver matière à raconter pendant des heures mais je ferais ça une fois "retraité", (littéralement : traité à nouveau) et quand je n'aurais plus désavantage à être connu....

    Mais Alsa...et moi,  tous les deux nous avons trouvé "chaussure" à nos pieds en épousant des "femmes magnifiques" qui nous portent, nous supportent depuis très longtemps... et nous ont donné une merveilleuse progéniture, alors ne nous plaignons pas !!
    Alsacop mon pot', mon (ami), pour ces fêtes de fin d'année laisse moi te dire combien je t'apprécie malgré ton & mon caractère(s) de chien(s) battu(s), nous savons tous deux à quel point la difficulté de la maladie associée à des boulots de responsabilité sont durs à transporter dans la vie, alors je te souhaite une Bonne fin d'année un Joyeux Noël et une bonne retraite ( à P... aussi !) - soigne-toi avec ardeur et insistance, le combat doit continuer ! 

    ...et je me souhaite à moi (et Dodo) de tenir encore les quelques années "au boulot" qui me séparent de la -dite retraite-, si je devais avoir le bonheur d'y parvenir "en forme" ! Et alors, comme deux "vieux amis" de toujours, nous reprendrons nos parties de Scrabble", nous reparlerons de "boulot d'avant", nous passerons si Dieu le veut, encore de belles et bonnes années à nous "encourager" comme en cet instant, à mettre les gaz et ne pas regarder derrière !

    Vis ta vie et Carpe diem ! et ça c'est la seule vraie vérité pour nous !!!

    Amitiés

    Doume (Dominique)

  • Deuxième dimanche de l'Avent !

    180px-Adventskranz-1_Advent.jpg

     

    Bon Dimanche et beaucoup de joies à vous toutes et tous qui passez....

    ET : Une image souvenir de la même période il y a quelques années.....
    papa maman moi.jpg
    ... mon papa, maman et moi ...
  • le coin de "notre jardin" qui a ma préférence !

    P1020433.JPG
    Jeudi dernier...
    P1020469.JPG
    Samedi dernier....
    L'hiver... était là en quelques heures...
    Aujourd'hui samedi, rien , même pas de pluie, même pas de temps à perdre,
    même pas de programme pour passer le temps...
    Quelques tours ça et là sur les blogs "amis" mais pas vraiment envie non plus..!
    Alors, je vais laisser passer, il y aura bien une lueur quelque part,
    ou une idée, ou un truc à faire !
    Ah oui ! Demain c'est le premier dimanche de l'Avent,
    certains doivent savoir de quoi je cause... non ?
     
    Je me demande bien ce que fera le Président ?
    Travaillera-t'il ? ou peut-être n'aura-t'il pas non plus de programme,
    peut-être rien à faire ??
    Non, un président ne peut n'être qu'en train de faire quelque chose !
    Alors , bon dimanche !!

  • élections USA...

    alors mon cher Alsa... voilà j'étaye... comme tu le souhaitais !!!

    les candidats et leur supposés vice-candidats :

    voter usa les vices.jpg
    en dernier le BUT bien sûr !!!!
    que font-ils en ce moment ?
    eh bien ils votent déjà, ils pré-votent (early voting) - ils disent qui va voter en quelque sorte et pour cela ils votent dan les supermarchés - les lieux publics de toute sorte... etc...
    voter usa.jpg
    voter usa dans les supers.jpg
    et ce n'est que le mois prochain que les super-électeurs qui auront obtenus les suffrages des américains nommeront le président !
    eh, c'est pas totalement la Vème là-bas...
    Et pour confirmer : bon vent à Obama, je n'arrive pas à aimer l'autre...
    mais je ne dis pas non plus que de son fait, TOUT va changer aux USA, il y a une grande différence entre le "socialisme américain" et "les super motions" socialistes en France !!! Hum !!!
    cela suffira pour aujourd'hui j'espère... allez cocher le Blogit quand-même, pensez que vous devez voter...
    Ha ha ha IMAGINEZ un seul instant : si Mac était Sarko ???!!! vous le feriez hein !?
  • J'en suis tout "schtroumpfé"....

    Et voilà : 50 ans de Schtroumpfs....!!!! et un mot qui est entré dans les "moeurs", un mot dis-je : un langage et qui n'a pas son schtroumpf à ce jour ???

    Schtroumpf.jpg
    Merci au créateur et à ses suivants....
    peyo.jpg
    Je vous "schtroumpfe"...toutes et tous !!
    papa schtr.jpg
  • DEUX CENT !!!

    Merci à vous toutes et tous de votre présence, et de votre "interactivité" avec ces pages, au nombre de 200 "déjà..." !!

    Ami(e)s virtuel(le)s ou ami(e)s dans la vie, j'aime à lire vos commentaires et vos partages et je crois que c'est essentiel de mettre en commun nos sentiments et nos pensées. Il est bon aussi de savoir que ce qu'on dit et écrit ne reste pas dans l'indifférence et amène la communication. Mon but , en commençant ce blog, n'était pas "d'attirer" plein de monde mais de trouver des personnes qui sauraient écouter et lire "autrement", je pense qu'à ce jour j'ai été largement récompensé, par la plupart d'entre vous qui êtes là régulièrement, et je sais aussi que si je certains jours je n'ai pas ce sentiment, il y a un manque évident ! Je dis merci aussi à tous ceux et celles qui lisent, visitent, regardent et ne commentent pas, je le fais aussi et je comprends qu'il n'est ni facile, ni pratique parfois, ni "donné" à tous de le faire....

    Je suis heureux de vous connaître et je pense que je continuerai à consacrer "un peu de mon temps" tous les jours pour faire vivre cet espace et me "soumettre" à vos regards et avis pour encore quelque temps. Je suis autant heureux de parcourir "vos espaces" et c'est pour moi un véritable "enrichissement" que de vous lire et regarder dans vos quotidiens.

    Voilà, je souhaitais vous faire part de cela avant de vous souhaiter une excellente fin de semaine et de vous retrouver la semaine prochaine !

     

    P1010928.JPG

     

  • 31 Août 2008 !

    Retour…

    ……………………………………………..

    24 Août : Réunion des managers à la maison mère en Allemagne !!!!!!!!!! et M..... !!!!!

    Remarque : M… c’est dimanche, c’est quoi cette blague ? Eh… NON !

    25  Août : question : comment est-ce possible que l’ensemble du monde économique se casse la figure et en Allemagne… ce soit le BOOM ? Eh… OUI !

    26 Août : solutions… Euh ? « on » va voir ?!  Je ferai le tour des "golden parachutés" des mois de juillet et août et je leur demanderai les quelques centaines de milliers d’Euros manquants ! et puis RSA… Ha !!

    27 Août : retour à 22 heures… Chérie, te souviens-tu de nos dernières vacances ? Euh ? NON !

    feu de camp.jpgEt pourtant trois semaines ce que cela peut être long des fois (en dehors des vacances...), vous n’êtes pas d’accord ?

    Je ne vous parlerai pas du 28-29-30 Août !!! : Voilà mon humeur résumée !

    ……………………………………………………….

    Pour finir ou pour ouvrir le débat :

    Prix de la cure (nos vacances) : + 17,5 % - Prix de l’appartement : + 12 % - Prix d’entrée au « centre loisirs », piscine etc… : + 18 % (de 11 à 13 Euros … mais de qui se fout-on ?  (mais oui : le pouvoir d’achat !!) – mais ça c’est déjà passé…ou « du » passé ???

    Et puis : La Chine qui nous rafle le plus gros cota de médailles et dire que c’est un peu (beaucoup) grâce à elle que tout nous claque dans la figure en ce moment, enfin ! ( en passant, merci les « filles (qui se reconnaîtront) vous avez fait fort sur les JO et je vous fais de gros bisous :  ;-o Nono, Rosa…jalouse hein ? )

    ………………………………………………………….

    Ce matin enfin le soleil « dehors » après un mois (eh OUI !) de « morosité et de grisaille », je parle du temps… et uniquement du temps, du climat… etc…tuba.jpg

    Mais que dire de « dedans » : eh BIEN, je me sens, nous nous sentons, pour ne pas exclure ma moitié, en belle forme, contents, soudés, heureux d’avoir « coupé », d’avoir « perdu de vue », d’avoir « profité » de nos trois semaines de PAUSE et de revenir régénérés. En « dedans », nous en avions besoin et nous le sommes acordé !! Grâce à Dieu, nos « maux usuels » ont pris, eux aussi, quelque vacance, dans le bon sens du terme (c’aurait été facile de dire therme… mais bon je ne vais pas commencer par des jeux de mots déroutants…) et nos randos, visites, découvertes culturelles, gastronomiques, humaines, ont été « sensas » !

    Donc : merci à vous tous d’être passés de temps à autre pour « voir »… et  j’en suis heureux : « Déjà 2007-2008 » continue… moins régulièrement mais…oisillons.jpg

     

     

    J’espère que vous avez passé de « Bonnes vacances » et que tout va bien ??!

  • VACANCES - PAUSE

    mille balcons.jpg

     

    C'est ici que nous serons...

    en pause !!

     

      

    blogit.jpg

    Bonnes vacances à toutes et tous... (et les autres...)

    Je vous retrouverais sans aucun doute...

     fin Août ou début Septembre !!

    Amicalement, Doume

     

     

     

    et un peu de musique pour patienter, ou vous divertir... à vous de voir...


    PASTORALE...

  • Ma foi... Foix... il était une fois...

    foix chateau.jpg

     

    un chateau = souvenir..

    J'étais à Foix il y a une quinzaine d'années, le travail m'y avait amené...

     On y mange pas mal de préparations de foie gras, dont une avec un apéritif assez moelleux l'Hypocras... (c'est une marque ! chut !) en tous cas on l'attribue à Hypocrate, le même dont on cause quand on parle de serment !!

    hypocras2.jpg ...et il ne contient que des bonnes choses dont du gingembre ;-) - cela peut peut-être remplacer des substances illicites... du temps de Hasenforter certainement !!

     foix.jpg Tarascon... cela vous dit quelque chose ??

    un "extrait" d'une aquarelle trouvée sur le web... le peintre ne m'en voudra pas.... et j'ai trouvé cela joli.

    Bonne route au Tour en ce 16 juillet... merci Pierre et Alsacop d'assurer les commentaires sportifs !

     

     

  • En fait… je ne sais pas, je ne sais plus…

    Ah… « métaphysique, blues, moral » tu nous tiens tous un peu, beaucoup, sans que nous ne nous en rendions réellement compte et de façon très insidieuse. Nous avons tous des blues momentanés, d’autres plus incisifs et plus longs, avec ou sans raison, mais en tous cas y faire front nous apparaît au fur et à mesure très difficile et là…

    Je ne sais pas… je ne sais plus…

    En 1998 j’ai subi une lourde opération et, une bonne quinzaine de jours d’hôpital achevée, je me retrouvais à la maison dans une « forme » éblouissante… c’est vrai que de plus de 100 kilos je me retrouvais amaigri, par la maladie, mais aussi car je n’avais pas pu manger grand-chose pendant des mois avant… et je me sentais « un autre » avec mes presque 73 kilos ! Après quelques jours de super – forme les pieds ont commencé à me faire très mal, jusqu’à ne plus supporter un drap ou de les poser à terre. Diagnostic : « crise de goutte » Ha ! la maladie du bon vivant.. mais cf. plus haut, cela faisait des mois que je ne mangeais presque plus que du poulet et du riz. Il fut décidé de mettre cela sur le compte d’un « choc opératoire »… le blues commença, rien n’est comme il faut, j’ai une complication, un cancer, une nouvelle opération… quoi ? des questions du matin au soir et du soir au matin, reposé, au lit 90 % du temps, pas de déplacements sur les pieds, trois, voire quatre semaines j’ai trainé et dans ma tête et dans mon corps…  insupportable !!

    ovni.jpgFinalement de janvier à presque Mars, plus rien ne me motivait, lecture, ordinateur, télé, musique, radio, rien !! Et… un matin j’ouvre "les yeux et dans le ciel bleu " une lueur d’espoir, et si ce Dieu que je connais, qui m’a déjà aidé, qui m’a permis de me sortir de situations difficiles, si ce Dieu là je le rappelais à la rescousse… sitôt dit, sitôt fait, oh pas à genoux ni en grandes tirades de prières apprises par cœur, non tout simplement et avec modestie… eh Toi si t’es là regardes et fais !!! Dans la journée j’ai lu plusieurs « chapitres » de mon « bestseller(*) » préféré et le soir j’ai dormi, avec les médocs, mais l’esprit en paix… dès le lendemain je me suis remis à lire et à « méditer », prier était devenu une « chose naturelle », une attitude, et, grâce à mon épouse, mes vrais amis, mon entourage, les choses ont retrouvé un goût, je voulais de nouveau, je « savais », je pouvais, plus question de ne plus savoir, de ne pas savoir et il y a eu trois mois intenses de « retrouvailles » de « foi en moi et de foi tout court, qui m’ont changé, qui ont fait que « mesyeuxdanslescieux » je savais où, vers qui, comment et pourquoi regarder. J’ai découvert une épouse formidable, remarquable, attentionnée et une compagne de tous les instants et je me suis intéressée à elle, je "considérais" différemment mes enfants, j’ai reconnu et perdu mon égoïsme (du moins une grande partie), je ne me regardais plus « seul » mais « avec… » ! Je n’étais plus « malade », je vivais, différemment et beaucoup plus intensément… un accident cardiaque en 2007 m’a de nouveau mis au sol, mais là, sachant ce que je savais, « métaphysique, philosophie, pessimisme », vous ne m’avez plus eu, ma confiance était là où elle devait être, elle avait un sens et ce sens, accompagné par ceux que je dis être « les miens » aujourd’hui, est un sens unique : celui de la vie à tout prix et de l’amour, de l’amitié aussi et de la proximité d’une relation unique en plus, celle que j’entretiens tous les jours depuis et qui restera !

    Notez que je viens d’écrire cette note d’un trait, en ne recommençant pas une seule phrase, je ne veux convaincre personne ni même « intéresser », quoique ?!  Prenez cela comme un « témoignage », un « vécu » spécial, et je ne vous en voudrais jamais parce-que vous n’êtes pas arrivé au bout de la lecture… 

    (voilà : 717 mots ( c’est « Word » qui le dit ) et pour moi, ce chiffre parfait et biblique qui entoure l’unique "1" est un véritable signe d’encouragement… merci à ceux qui auront quelque chose à dire et surtout à tous ceux qui passeront et emporteront une partie avec eux !)

    (*) : http://www.freewebtown.com/bibletexte/bible_martin/

  • LV... Hahahaha

    Eh oui je confirme, "LV"... cela devait vous mettre la puce à l'oreille pour me souhaiter un "bon" anniversaire, mais la majorité d'entre vous n'est pas allé assez loin dans la réflexion... d'ailleurs quel intérêt, il n'y avait aucune cause à défendre, ni aucune critique à formuler, et deux lettres jetées là.... 

    Bon je sais que "voir" des blogs à longueur de journée est tellement entré dans les moeurs des "surfeurs" ayant le temps, que l'on finit simplement par ne regarder "que" les images, à "survoler" les textes ... et... comme dans la vie quoi !

    On tourne des pages , on feuillette, et en fin de compte on laisse un message si on veut ou pas, et voilà...

    Cette journée d'hier et ma "façon" de faire ont fait que je vais peut-être une fois de plus me poser la question sérieuse d'arrêter ce blog qui me permet  jusque là de m'échapper (décaniller, déloger, détaler, fuir, s'échapper, s'esbigner, s'esquiver, s'évader, se carapater, se sauver), en croyant en quelque sorte "être d'intérêt" pour certains et qui, finalement, n'est intérêt que pour moi, surtout que certains (aines) se mettraient même à me qualifier et politiquement, socialement voire même intellectuellement...

    Je n'ai pas été "moulé" mais conçu, et je reste libre de plaire ou non !

    Ne sentez aucune vexation de ma part  (et ne le soyez pas...) dans ces propos, je me "libéralise" et comme j'ai du "travail" (encore), je peux peut-être m'y consacrer, vu qu'il est très "prenant", et semer la "bonne nouvelle" dans les entreprises qui dépendent de ma concentration intellectuelle et technique, sociale pourquoi pas, et négliger la partie "oisive" de ma vie de "travailleur"....

    Je vous souhaite la bonne journée ! A très bientôt peut-être ?!

    Dominique

  • F.... F...

     

    ... LV... 

     


    Découvrez Gérard Lenorman!

     

     Merci de bien vouloir excuser le dysfonctionnement du jour.... ...LV... : ç'est pas faux !!!

    ©

     

  • Anniversaire... suite...

    314975594.jpg

     

    Anne > Merci, c'est d'autant plus touchant car c'est tombé pile-poil le jour où il fallait : j'aime ces clins d'oeils inattendus !

    Rosa> Merci ! ....

    Jipes > tu as effectivement bien vu pour le sourire, il y en a un qui le connait en live dans la bande, il pourra en témoigner !

    Yves > un mot : courage on a gagné souvent, ne pas laisser "ces m..." nous enquiquiner ! Allez hop !

    Cathy > c'est vrai, mais il y a tellement de bonnes choses aussi dans l' intériorisation, la méditation, et puis, en te lisant je ne trouve pas que tu manques de courage...

    Noëlle > beaucoup de bonnes choses à "ton homme" et accrochez vous ensemble au combat, ce n'est pas toujours une fatalité et tu me sembles tellement "calme et reposante", tu dois lui faire beaucoup de bien !

    Alsacop > Chut, il est des "choses" qu'il ne faut pas réveiller, en tous cas tu n'es pas le seul qui essaye de me freiner, mais toi tu sais !

    L-tz > Continues à aimer les tiens et ça ira... en tous cas Merci, et bien d'avoir des goûts communs à 30 ans de là...;-)

    Louis-Paul> Un bonheur de regarder tes "images" et un autre de te lire... J'aime beaucoup Nouvelle vie, mais on s'en parlera...

    Babylonezoo > j'aime ce que tu proposes... continue !

    A vous toutes et tous merci beaucoup, j'ai été très touché par vos gentils mots et ce mot Amitié, qui finalement représente tant dans nos vies... Merci à Dodo pour sa présence et son énorme soutien, elle, je l'aime d'amour...

    Amitiés - Doume

  • Il y a UN an je ressuscitais !!!

    1050391433.jpg

    C'est un anniversaire que je me permets de fêter avec bonheur !!!

    Mon coeur de battre s'était arrêté et ... grâce à mon toubib, à cette équipe qui est arrivée très vite, grâce à ce chirurgien qui en "essayant" de me traiter comme on le fait dans ces cas là n'a pas abandonné et qui à force à pu, au bout d'une heure et demie me confirmer que mon coeur repartait "tout seul" qu'il sera bien diminué mais que je revenais de loin !!

    Un an est passé et beaucoup de choses ont changé, sont en train de le faire et aussi d'évoluer. Je suis reparti, j'ai rebondi comme on dit mais ce n'est pas facile, j'ai un coeur diminué et je le sais et le sens, mais mon épouse, mes bons amis, savent que je m'accroche et je peux dire que je le fais tous les jours, c'est un vrai combat et je sais aussi qu'au-dessus de moi le risque reste très vivant et possible, ne pas y penser, est en fait le plus difficile et pourtant rien n'est plus comme avant, mes collègues, mon entreprise en général, je ne peux plus, ne veux plus être comme je l'étais, cela ne se sent pas encore, mais je sais que cela va se sentir. Je n'abandonne pas, mais en quelque sorte, je déconstruis, je continue à m'investir mais je dois aussi préparer la suite... mais en tous cas je remercie Dieu pour ce cadeau, pour cette nouvelle chance et je m'applique à en faire quelque chose de mieux, je ne suis pas juge mais partie et si cette chance m'est donnée, croyez bien que je la saisis des deux mains et je ferais tout pour préserver cette santé, fragile certes, mais qui peut encore servir autour de moi. Dans quelques jours je vais fêter mes cinquante-cinq ans et mon épouse, mes deux enfants, leurs époux et épouse, mes quatre petits enfants je veux les "fréquenter encore quelque temps" avant de me barrer. Alors, je vais continuer avec volonté et assiduité à me garder en forme, à marcher, pédaler et bouger, je vais continuer à apprécier les bons plats que me prépare mon épouse et me garder de ces excès qui composaient ma vie d'avant, autant en travail, bonnes choses et "trop pleins " de tout. J'ai accepté de "prendre" mon cota de médocs matin, midi et soir et je persévère dans mes contrôles, doigts piqués etc... mais l'inévitable peut se retarder au travers de ces précautions... alors j'ai choisi.

    Tout ce que je souhaite c'est que cela puisse durer encore très longtemps !!

    Ce blog et d'autres sont aussi partie de ma thérapie et je remercie tous ceux qui me donnent envie de les entretenir et d'être en relation avec eux, de cette façon anonyme mais bien réelle, et eux avec moi, jour après jour et même heure par heure des fois....

     Dieu m'aime, il vous aime et moi aussi je vous aime !!

  • Mai 68....

    Voilà ce que je viens d'écrire chez Rosa, je pense qu'il est bon de le partager ici aussi...

    "Hey Rosa !
    merci pour ton gentil commentaire...
    pour ce qui est de mai 68, j'étais en train de t'écrire... alors voilà :
    En 1968, j’avais 15 ans… donc Bac 1971…
    J’étais un lycéen modèle, en 3ème, cette année là, j’ai obtenu mon troisième conseil de discipline… restreint celui-là parce-que mon Censeur (Mme) et mon surgé…m’aimaient bien et qu’ils avaient besoin de ma présence ( ;-))… je n’ai donc pas été viré du bahut. J’étais interne au lycée, bon élève, sauf en maths, responsable du ciné-club du jeudi et je préparais mon CREPS tranquille tous les soirs pendant que mes copains se tapaient l’étude, et de « colle en colle » je baladais mon envie d’être différent… et surtout de ne pas rentrer le weekend. J’ai été souvent dans des coups foireux et j’écopais de toute retenue que je pouvais glaner. J’étais « mal » chez moi… j’ai mis quelques heures après l’obtention du « bac de mon papa » pour tout oublier de ce mal-être 3 ans plus tard, car dès le bac en poche j’ai démissionné de chez moi et suis parti en Allemagne, mais le sort m’en a voulu, mon papa décida de « se faire la malle » et le cancer du foie l’emporta en 73.
    … En tous cas en mai 68, j’étais avec les « lycéens en action » pour les manifestations, j’étais sportif et je courais vite ! Quand nous avons « cassé » les carreaux de la sous-préfecture, je savais qu’il fallait courir après, pas vraiment pourquoi on le faisait…
    Je ne veux pas être trop long, je n’ai pas coopéré à ce mai 68 dont tu parles Rosa, j’étais un gars de la campagne du Bitcherland, qui aimait les filles, les poèmes, les ballades et la musique, je dessinais aussi et je lisais beaucoup. Mes parents regardaient la télé allemande. Ma maman voulait que je devienne « missionnaire » (St Dominique aidant) et mon père que je devienne prof. « Surtout pas de musique dans sa vie » disaient-ils de « concert » pour éviter que je devienne « musicien de bal », comme papa… mais ça c’est une autre histoire… j’y reviendrais sûrement !
    Très bonne soirée.
    A propos, les chansons de 68 je m’en souviens très bien et je n’aimais pas tout, mais j’écoutais déjà du classique."

    Quelques morceaux choisis de musique que j'aimais et aime toujours encore :

     

    free music

     

    il y en a d'autres.. bien sûr mais faire des choix... voilà !

  • Frisson de 16 heures

    Ca, ça vient juste de me traverser... Vu que même en travaillant j'entends ce que j'écoute !!!

     

    free music
  • Début de journée...

    495792444.jpg

     

     

     

     

     

     

    C'est jeudi et comme déjà dit avec la cravate... la "fidélité" me travaille en ce jour. Fidèle : un mot plein de sens et qui mérite un certain attachement. D'abord, à qui, quoi sommes nous fidèles, à qui, quoi suis-je fidèle ? Je pense que malgré certains légers faux-pas de jeunesse très relatifs, il y a bien longtemps, la fidé lité à celle avec qui je partage ma vie depuis 32 ans bientôt est celle dont je parlerai le moins vu sa légitimité. Fidèle à moi-même : alors là : Wow... je ne sais pas vraiment le dire, en tous cas je ne suis pas "homme de principe" mais je n'ai pas souvent changé ou viré comme on dit. La seule chose en moi que j'ai essayé tant bien que mal de moduler, avec plus ou moins de réussite a été mon égoïsme, par moments teinté d'égocentrisme et qui bien que restant très présent... est bien moins évident à ce jour, parce-que j'ai décidé de me laisser façonner d'une "certaine manière" (spirituellement) et ce fût une très bonne et belle démarche qui reste actuelle et de tous les jours...  765374670.jpgEnsuite la fidélité à mes enfants, perturbée, bien évidemment, par leur croissance, la prise en mains par eux-mêmes de leur vie etc... mais en fin de compte je crois que je m'en sors plus ou moins sans trop de dégats, bien que j'ai (nous avons) énormément souffert. Fidélité aux amis ? Combien en avons nous ? Une fois déterminé ce nombre, je crois que ce ne sera qu'à eux de mesurer cet état de fait. Fidélité au travail : à part deux grandes interruptions dues à des ennuis de santé ( :-( ) assez lourds, le travail ne m'a été infidèle que durant 9 mois en trente sept ans, je le lui pardonne donc !

    Fidèle dans mes prises de position spirituelles, sociales, politiques, là je suis encore en train de me former mais jusque-là c'est assez rectiligne 1299315900.jpget évolutif. Fidèle à la mémoire (famille, parents, région, pays...) et à mes origines : oh oui, c'est là où je persiste et signe des deux mains, rien n'a changé et à mon âge, dans cette zone de vie, plus rien ne changera. Fidèle à mes promesses : j'ai toujours fait et réalisé ce pourquoi je m'engageais et je continues....

    Voilà, au risque de m'étendre de trop, je vais arrêter là et en étant fidèle à mon style "décousu et énigmatique" comme diraient certain(e)s... je vous livre cette note comme la confession de ce jour... si vous n'avez que survolé, je ne vous en tiendrai pas rigueur, si vous avez des choses à dire merci de m'en informer et puis... 

    God loves you, so do I !!! 

  • Cardio-training sur fond de....

    Tout juste fini... 24 minutes - 10 km - 160 calories de perdues.... c'est bien  !?

    Je sais, pour un mec de mon type c'est moyen, mais déjà avoir la volonté tous les jours de faire une heure de training je crois que je mérite de m'auto-féliciter.

    Si seulement les 30 prochaines années je me maintenais... HA !!!

    ah oui, sur fond de : D... P..... à la sauce classique c'est surprenant.

     

  • La vie a repris son train...train...

    2068c2ea0ce7a2cf991f6f908e907578.jpgC'est bien vrai, les jours passent et on ne s'en rend pas très bien compte. Voilà 2 mois pleins que je re-travaille et que autour de moi, ni même moi à vrai dire, personne ne semble se souvenir de ce qui m'est arrivé au courant de cet été. C'est incroyable mais, je me rends compte à quel point les choses de tous les jours sont banales et vite oubliées.

    Je me console... Il en va de même avec les choses importantes ! Finalement rien ne peut empêcher le monde de tourner, il part devant vous inexorablement, certains jours on reste à sa hauteur, d'autres on se met en retrait, d'autres, on le perd de vue... mais à un moment donné on se remet sur les rails et "dans le troupeau" pour faire au mieux, comme les autres, pour atteindre des buts, des objectifs...

    Le travail, notre plus grande partie de quotidien, finira toujours par nous absorber, tant que l'on n'est pas à la retraite, je suppose, et nous ne pouvons pas rester en "suspens" de peur d'être très vite mis de côté, à part ou oublié dans les projets, détaché en quelque sorte !

    Alors, pourquoi je dis tout ça ? : parce-que dès demain, eh oui le dimanche, direction middle Germany et à l'attaque... on va savoir très vite, lundi soir au plus tard, quels seront nos "objectifs", nos missions pour l'année prochaine... et il ne restera que les quelques jours entre Noël et Nouvel An pour les "ruminer", avoir des idées et les transmettre "aux troupes" dès le matin du premier jour de travail 2008 !

    Et mon infarctus ? Il n'a jamais été aussi loin derrière moi que maintenant déjà... ainsi va la vie !

     

  • Enfin...

    a5ec1ad6fa22925b9beda6711d34e195.jpgLe samedi 26 Mai au matin, tout est normal lors du petit-déjeuner et je décide de continuer mes travaux d'entretien au jardin. Je sors mon taille - haies et je me mets à travailler. Au bout de une heure et demie, mon épouse vient me voir, il me restait une bonne demie heure de travail, je lui ai demandé à boire et lui ai dit que je ne me sentais pas vraiment dans la meilleure forme physique et que j'allais m'asseoir un petit peu, il est vrai que j'étais en sueur plus qu'à l'habitude et en plus je sentais des douleurs me reprendre dans la poitrine, bien localisées. Mon épouse est alors partie cueillir des fraises en vue de faire la confiture annuelle. Elle est revenue vers midi, une heure plus tard et moi... j'étais "toujours" assis sur la chaise de la terasse et depuiis son départ je n'avais pas bougé ! Je ne sais pas aujourd'hui si oui ou non j'ai "somnolé" ou si j'ai été "absent" d'une manière quelconque. En tous cas l'entendant arriver, je me suis rendu compte en quelque sorte et je lui ai dit que je rentrais "appeler" le médecin pour savoir...

    J'ai appelé moi-même le médecin et lui ai expliqué mes symptômes, il était là devant la porte 10 minutes plus tard.

    Pour être complet, les symptômes dont je parle sont : la douleur à la poitrine, les bras lourds, endoloris, les épaules comme coincées, les côtés du cou "ayant comme des crampes", un mal qui s'étendait jusque dans et autour des oreilles et de la mâchoire.... c'est cela un infarctus, ne vous laissez jamais tenter à faire comme je l'ai fait et ne "jouez" pas avec votre vie, comme je l'ai fait !!!

    Le médecin est arrivé et malgré mes protestations a demandé à mon épouse de téléphoner au SAMU (merci à eux! on ne le dit pas assez souvent !) qui après une demie-heure étaient dans la maison et l'équipe médicale d'urgence m'a pris en mains et à 15 heures j'étais sur une table d'opération à l'hôpital, 80 kilomêtres d'ici, et un chirurgien de cardiologie avec ses assistantes a pratiqué une coronarographie pour regarder mon état !

    Après deux heures, beaucoup de travail, le chirurgien m'a informé que ses tentatives de poser un stent, un ressort, allaient être vaines et que "une chance" mes artères "secondaires avaient repris petitement le travail de l'artère coronaire arrière défaillante et qui restera "bouchée" pour le reste de ma vie !! Ils n'ont pas non plus envisagé de m'opérer plus lourdement en disant qu'une façon de vivre appropriée et la perte de poids, associée à une dose certaine de médicaments m'aideraient à "rester" comme je l'étais... on verra ensuite...

    Il m'ont donc laissé en l'"état" comme on le dit si bien et toute ma vie, ce qu'il en restera, j'entendrais cette phrase du chirurgien : " vous savez Monsieur... vous avez eu une énorme chance, "des comme vous" on en recouvre définitivement plus de la moitié" ... une façon de le dire, qui sur le coup est "tuante" mais à y réfléchir aujourd'hui, elle fut "salutaire" pour moi. Donc, après coup, Merci Monsieur le chirurgien ! (en cardiologie....)

    Je suis resté 3 jours et demi en réanimation et soins intensifs et après une semaine d'hôpital je suis rentré chez mon épouse et les miens, heureux d'être là et c'est pour cette raison que de façon succinte et sans détails j'ai voulu fixer sur quelques pages "mon aventure" que je qualifierais de "miracle" de la vie pour beaucoup de raisons personnelles et aussi parce-que je crois que cet incident en finalité aura confirmé qu'il n'est pas vain de "croire" au meilleur pour chacun de nous, pour nous mêmes en particulier. C'est devenu en toute fin une véritable histoire de coeur pour moi....

    Un énorme MERCI à mon épouse qui, une fois l'effroi passé, a été pour moi un soutien, une présence, un encouragement à chaque seconde.

    Pour ce qui est de la suite depuis là, j'y reviendrais de temps en temps et vous donnerais quelques détails et "histoires vécues", plus tard, car je vais maintenir ce blog tant que je le pourrais, c'est décidé définitivement, lu, pas lu, commenté ou non... je continue !!!

  • Puis...

    0eaadd72db7f3198ce0a251713bb1bd4.jpgLes jours qui ont suivi, j'étais sur les rotules, je ne reprenais plus le dessus sur la fatigue, j'avais de plus en plus souvent des douleurs "longuement passagères" et je m'inquiétais... mais vers dehors EGO continuait à travailler et je ne montrais quasiment rien. Une semaine avant le 27 Mai, j'ai tondu notre gazon, il y a pour une heure et demie de travail et j'ai mis presque trois heures, je n'avançai pas... et puis ce mal tout le temps, en fait c'était des signes évidents de l'insuffisance cardiaque qui paraissaient de plus en plus souvent.

    Le mardi soir vers neuf heures cela a été assez fort, puis le jeudi soir et le vendreci soir après manger, après 10 heures et vers minuit, trois fois et je ne voulais toujours pas laisser mon épouse appeler le médecin...

    Le samedi 27 Mai était arrivé...

    A demain...

  • Et....

    Arrivé du côté de Troyes, à mi-chemin, je ne pouvais plus faire autrement que de m'arrêter, un parce-que je m'endormais et deux, parce-que les douleurs me reprenant, j'ai vraiment pensé que j'étais "malade" ! Après une heure de somnolence, j'ai repris la route et j'ai pu, tant bien que mal en arriver à ma boîte et ensuite à l'hôtel où bien sûr je me suis écroulé....J'ai dormi, 9 heures sans sentir quoi que ce soit et le mardi matin je suis allé "guilleret" comme d'hab', sérieux évidemment, et motivé à mon lieu de travail.

    La journée s'est bien passée et au lieu de retourner à l'hôtel, j'ai prévenu mon épouse que je me mettais en route et que... je prendrais une chambre à mi-chemin !

    Mais, c'était sans compter sur les aléas du voyageur en France. Sur l'autoroute rien, essayé trois sorties, près de l'autoroute toujours rien, il est onze heures, tant pis il reste trois cent km de route, je continue....

    Je suis rentré chez nous à 1hre du matin, tombé dans le lit et à six heures trente huit, le réveil de chaque jour, ne me demandez pas pourquoi cette heure bizzare mais c'est comme cela depuis un long temps, c'est l'heure où je me lève le mieux...: ;-), je suis reparti au quart de tour , boulot ... boulot et encore boulot.

    Je vous dirai la suite plus tard ou à demain...

  • Donc...

    07ebb84cb91c5de5832f602f27119d5e.jpgPartant du fait que cela n'avait rien à voir avec quoi que ce soit de physique, j'ai continué mon chemin en ne regardant pas, je mangeais de plus en plus mal, je ne bougeais plus, je commençais à prendre du poids et en quelques mois, trois au plus, j'ai atteint les 120 kilos. Mais EGO était là et rien ne pouvait le convaincre d'y regarder de plus près. Plusieurs fois j'ai commencé à sentir des douleurs dans la poitrine, mais souvent cela se transformait rapidement en "mal de ventre" et après une bonne eau gazeuse, c'était rétabli. Seulement à partir de mars c'est revenu de plus en plus et avec des espacements réguliers de deux ou trois jours.

    Principalement cela me prenait le soir, "après" le stress de la journée, une première fois après mon plus lourd repas de la journée, le dîner, au moment des infos devant la télé, et puis ensuite à l'heure où j'allais me coucher.

    Vers mi-mai c'était presque tous les jours que je me plaignais en moi-même, pour les autres mon "homme extérieur" ne différait pas, il se durcissait en s'enrobant. C'est là qu'un soir à la veille de de rejoindre le Centre de la France, où m'attendait un travail de 2 jours, (1400 km aller-retour), j'ai eu très mal, au point de me préparer un alcool fort pour faire passer ce que je prenais pour des crampes dans le ventre... La douleur était vive et c'était certainement, je n'en doute plus aujourd'hui, un premier "infarctus" ou alors une sévère "angine de poitrine" qui me mettait dans cet état.

    Le lendemain, après avoir dégueulé, ma "gastro" était passée et malgré la fatigue et un état de latence, je suis parti...

    à demain......

  • Alors...

    Depuis le début de l'année 2007, je suis devenu différent. Au travail j'étais moins entreprenant, je voulais moins me déplacer, je n'étais plus très prompt à la réaction, en fait j'étais las. Et c'est peu de le dire. De plus l'inspiration me manquait et je n'étais plus le même par rapport à mes collègues et collaborateurs. J'avais du mal à diriger, plus encore à encourager, soutenir, décider, toutes les activités qui font partie de ma vie d'"artiste", comme on le dit si bien, depuis bien longtemps. J'ai pensé : déprime :pour être honnête et me suis dit, comme à la maison tout est pour le mieux, je vais me retaper et m'en sortir...

    EGO quand tu nous tiens !!! Beaucoup de gens, autour de moi, auraient dû remarquer... mais que nenni, personne ne m'en parlait, personne n'avait de doléances ou de réaction "édifiante" pour que je sache... Je me sentais donc comme ça et je mettais cela sur moi en essayant de me relaxer plus, de faire moins d'heures, de ralentir... mais en effet rien ne s'est amélioré et de toutes les bonnes initiatives personnelles, rien n'allait au bout et donc : je me suis senti de plus en plus las... déprimé, ou dans l'état que je m'étais attribué.

    à demain... 

  • C'est dimanche -

    Pour changer un peu, un poème .....

    Wie ein Baum ... de : Lothar Zenetti

     

    Herr, wie ein Baum so sei vor dir mein Leben.
    Herr, wie ein Baum sei vor dir mein Gebet.

    Gib Wurzeln mir, die in die Erde reichen,
    dass tief ich gründe in den alten Zeiten,
    verwurzelt in dem Glauben meiner Väter.

    Gib mir die Kraft, zum festen Stamm zu wachsen,
    dass aufrecht ich an meinem Platze stehe und wanke nicht,
    auch wenn die Stürme toben.

    Gib, dass aus mir sich Äste frei erheben,
    oh meine Kinder, Herr, lass sie erstarken
    und ihre Zweige stecken in den Himmel.

    Gib Zukunft mir und lass die Blätter grünen
    und nach den Wintern Hoffnung neu erblühen,
    und wenn es Zeit ist, lass mich Früchte tragen.

    Herr, wie ein Baum so sei vor dir mein Leben.
    Herr, wie ein Baum sei vor dir mein Gebet.

    De quoi méditer pour ceux qui comprennent, je me prendrai le temps de traduire un de ces quatre : Bon dimanche en attendant !!!!

  • Tout le contraire deux jours plus tard...

    Saint Valentin après coup !

    Hier soir un collègue a cru bon de me prévenir que c'était la St Valentin... comme s'il pensait que j'allais l'oublier ?! Je ne l'ai pas oublié, mais je n'avais aucune intention spéciale à cet effet - j'ai donc réagi à sa missive SMS (ça je le dis pour lui faire plaisir au cas où il lirait un jour et comprendrait ;-)) - et, comme prévu depuis quelques jours,,,, j'étais en congé aujourd'hui !

    Wouah, cela fait du bien et je me suis retrouvé, sans téléphone, sans ordinateur portable, sans obligations, sans réunions, sans décisions, sans questions, sans chiffre d'affaires.... avec ma "Valentine", la seule d'ailleurs depuis plus de trente ans... et nous avons passé la journée à flâner, à vivre posés, à nous parler, à partager un "burger Giant" des trucs qu'on n'avait pas fait depuis au moins quatre ans...ou plus !

    Croyez le ou non : ce soir je suis heureux et je veux penser que ce n'est pas fini !!! je retourne sur mon nuage ...

    Ciaooo !

  • Oecuménisme : non ce n'est pas en vain....

    Dans beaucoup d'églises de toutes confessions, en ce jour a été inaugurée la semaine de "prière pour l'oecuménisme". Drôle, cela se passe partout et il n'y a guère que les télés régionales qui en parlent, enfin c'est déjà cela. Oui, c'est un sujet vaste et peu partagé en dehors de certaines périodes bien définies, c'est un peu navrant mais je crois que le simple fait d'en évoquer l'existence, un peu plus souvent, permettra ce rapprochement, même si les raisons de ne pas le faire sont plus nombreuses et défendues que celles qui en parlent de façon positive.

    Réunir qui, quoi, comment, pourquoi, je vous laisse réfléchir, je pose la question simplement de façon à me libérer d'une humeur, je trouve que nous n'en faisons pas assez dans ce domaine : alors ceux qui me liront, une prière, répandez un peu de cette attitude, un peu de cette façon d'être, un peu de cette vie tout court, en l'évoquant autour de vous.

    Si vous y êtes indifférents, pensez-y et si vous voulez retourner à votre indifférence, je ne vous en voudrai pas, c'est votre liberté et je suis pour cette dernière. Alors oecuménisme pour moi : OUI !

    Très bonne nuit !